?

Log in

 
 
06 septembre 2016 @ 01:09
Alaskantarctique  
Rêve du lundi 4 juillet 2016 au matin.

J'ai rêvé que j'allais en colonie de vacance en Antarctique.
En arrivant les locaux étaient très spartiates et assez moches, comme de coutume.
Les responsables avaient pas l'air très responsables, il se passait des choses bizarres, aller aux toilettes était tout un problème
(les vasques de salle de bain étaient des espèces de pyramides en plastique renversées, c'était très curieux).

Je me souviens d'une langue de terre glacée avec un panneau indiquant dans quel sens on pouvait entrer ou sortir. Elle posait des problèmes à un Wookiee qui finissait par passer en croisant les jambes.

Il a fallu évacuer la base pour je ne sais plus quel problème, je me souviens avoir râlé intérieurement contre l'organisation.

Et c'est en sortant que le rêve était intéressant car nous nous sommes retrouvé sur un gros contrefort de glace, et en face de nous, une vallée magnifique.
Même dans le rêve, j'ai remarqué qu'elle ressemblait plus à l'Alaska qu'à l'Antarctique car il y avait en contrebas de nous des grands arbres verts, feuillus, qui nous cachaient le fond de la vallée.

Au milieu de la vallée, trônant incliné contre le décors, un gigantesque paquebot dépassait par dessus les frondaisons en face de nous, incliné comme s'il était en train de couler à pic, mais immobile comme si le fond de la vallée était en fait un fjord pris dans la glace. Derrière lui, l'autre côté de la vallée était de montagnes massives et escarpées, recouvertes de neiges éternelles, qu'illuminait depuis ma gauche le soleil de la fin d'après-midi.

Le décors était d'une beauté renversante et j'en ai interrompu la contemplation pour aller remonter dans la neige chercher mon appareil photo dans mon sac. Je me suis demandé pourquoi j'arrêtais de regarder la beauté parfaite du paysage et je me suis dit intérieurement qu'il y a des instants d'une telle perfection qu'on a besoin de garder une preuve qu'on les a vraiment vécus.

Le temps de monter et de redescendre, le temps s'est naturellement couvert.

Un brouillard illuminé des feux rôsatres du coucher du soleil a tout enveloppé, à commencer par les cimes des montagnes de l'autre côté, et je n'avais plus rien à prendre en photo.

Et dans cette obscurité de volute qui a commencé à m'enserrer, j'ai entendu un bruit bien plus abominable que celui de n'importe quelle corne de brume : la vibration d'un réveil que j'avais oublié de désactiver.





J'avais noté ce rêve au réveil, voici deux mois, mais je ne l'avais pas encore mis sur mon blog.

Typhon
Tags:
 
 
 
(anonyme) on le 06 septembre 2016 02:41 (UTC)
"Je me suis dit intérieurement qu'il y a des instants d'une telle perfection qu'on a besoin de garder une preuve qu'on les a vraiment vécus."
C'est tellement frustrant : tu fais tout ce qu'il faut pour pouvoir garder des traces et pouvoir les partager, tu te réveilles en sentant encore l'appareil photo dans ta main, te félicitant même d'avoir pensé à prendre la photo avant de te réveiller, et un instant plus tard il ne te reste que le regret d'avoir déjà oublié ce somptueux paysage... Je me demande souvent si les paysage étaient effectivement magnifiques, ou si c'est juste mon inconscient qui me dit "tu vois un magnifique paysage". Parfois, je parviens à me le remettre en tête plusieurs heures après le réveil, mais même si je savais dessiner, je ne pense pas que je pourrais le reproduire. Pas qu'il y ait des trous, mais certains détails sont incompatibles, ou ne rendent pas du tout la même chose en vrai.

Athreeren
Typhon Baal Hammonbaal_ammon on le 06 septembre 2016 08:07 (UTC)
Si tu lis bien, je n'ai même pas pu prendre la photo, le brouillard est tombé avant.
Heureusement je l'ai encore un peu en mémoire, le paysage, c'est même une des raisons pour lesquelles je me suis dépêché d'écrire ce rêve quand je me suis réveillé. Pour le garder un peu gravé sous une forme ou une autre.

Typhon

Edited at 2016-09-06 08:08 (UTC)
Mme de M.mme_de_merteuil on le 06 septembre 2016 06:51 (UTC)
"Il y a des instants d'une telle perfection qu'on a besoin de garder une preuve qu'on les a vraiment vécus." Cette phrase....d'une vérité nue...
Typhon Baal Hammonbaal_ammon on le 06 septembre 2016 08:09 (UTC)
Mon inconscient est parfois bien inspiré, ça compense les fois où il se moque de moi.