?

Log in

 
 
04 septembre 2016 @ 15:41
Ciel ! Mon univers !  
Cet été, je suis parti en vacances dans une campagne reculée.



Et le soir, j'ai fait un truc que j'avais jamais beaucoup fait jusqu'ici, j'ai eu l'occasion de regarder un ciel nocturne vraiment dégagé, et en particulier la Voie Lactée, que j'avais jamais vu comme ça, d'aussi loin que je me souvienne. J'ai également vu Mars, qui est particulièrement brillante en ce moment j'ai l'impression. En tout cas, elle est clairement rouge.

Du coup je me suis remis à m'intéresser à l'espace. De base, comme beaucoup de gens, je n'ai tout simplement plus l'habitude de regarder le ciel nocturne, et encore moins d'y voir des milliers d'étoiles et de les reconnaître. Je ne sais pas combien d'entre vous sont capables de repérer de chique la Petite Ourse dans le ciel, ou Cassiopée et la galaxie d'Andromède, ni à quelle fréquence vous mettez vos talents en pratique, mais ça fait clairement partie de ces occupations ancestrales que nous avons progressivement perdu avec l'arrivée de la modernité.

Après avoir révisé un peu mes constellations, j'en suis venu à lire des trucs sur l'univers et il se trouve que l'univers est un endroit assez compliqué.

Pour commencer, on ne sait pas trop si l'univers est fini ou infini. On a beau être capables d'en observer une sphère (?) de 91 milliards d'années-lumières de diamètre, on ne sait pas si ça continue au-delà et jusqu'où.

Il y a des gens qui postulent que l'univers est plus petit que l'univers observable et qu'il est replié sur lui-même, ce qui voudrait dire que certaines galaxies distantes sont en réalité des galaxies plus proches vues sous un autre angle, ce qui voudrait dire qu'on pourrait chercher la Voie Lactée parmi les galaxies distantes et la voir telle qu'elle était y a X milliards d'années.
J'aime bien cette hypothèse parce qu'elle a le mérite d'être vaguement vérifiable, contrairement à la suivante : on peut aussi postuler que l'univers est infini. Dans ce cas là, il me semble logique de penser que par le simple hasard des combinaisons d'atomes, notre univers observable doit se répliquer à l'identique, une infinité de fois (ainsi que des tonnes de variantes), mais pour le coup ça paraît totalement invérifiable et complètement spéculatif.

Dans le même ordre d'idée, les explications de Wikipédia sur le futur distant de l'univers paraissent totalement folles. J'aime beaucoup la durée annoncée avant l'arrivée d'un nouveau Big Bang, mais il semble qu'avant ça, on doive passer par des phases assez morne où l'univers est un vide sombre et inintéressant (un peu comme le cerveau de nos hommes politiques mais en plus grand), ce qu'il est convenu d'appeler "mort thermique de l'univers".

Ce concept est brandi un peu à tort et à travers dans les milieu abreuvés de pop-science qui constituent une bonne part des gens que je lis sur internet.

Cette idée que les lois de la thermodynamique entraînent inévitablement un univers froid et mort où même les trous noirs se sont dissipés par la radiation de Hawking connaît un succès, non seulement parmi mes écrivains préférés d'internet, mes écrivains préférés tout court, mais aussi dans des séries d'animation japonaises où des Magical Girls de 14 ans combattent le mal. (Je recommande sans réserves, ça dure 12 épisodes, c'est visuellement très bien fait, ça mérite le détour).

C'est marrant que ce concept ait autant de succès alors qu'il paraît au fond un peu abstrus (Je ne sais pas si quelqu'un a répondu aux critiques de Max Planck), et je ne suis pas sûr que les gens qui le manient le comprennent toujours mieux que moi, qui ne prétends pas en avoir une compréhension profonde.






Et c'est intéressant de voir que ce concept mobilise plus qu'un quelconque autre concept physique abstrus du futur lointain (la désintégration des protons ? La mort des étoiles ? Le big rip ?).

Comme si c'était la seule menace qui pesait sur l'humanité.

Mine de rien, on n'a aucune garantie de survivre jusque-là.












Typhon
 
 
 
Mme de M.mme_de_merteuil on le 04 septembre 2016 19:19 (UTC)
intéressantes réflexions....
(anonyme) on le 04 septembre 2016 21:48 (UTC)
"séries d'animation japonaises où des Magical Girls de 14 ans combattent le mal"
Marrant comme je n'ai même pas besoin d'aller voir le lien pour me joindre à la recommandation. Bon, il faut dire qu'il n'y a pas beaucoup de séries qui s'approchent de près ou de loin de cette description...

Je pense que l'attrait de la mort de l'univers est qu'il s'agit de l'ultime défi : si on peut triompher de ça, rien ne peut plus jamais nous arrêter. De quoi d'autre pourrait s'occuper une civilisation au sommet de l'Échelle de Kardashev ? Surtout que tout autre considération demande d'avoir une vague idée de ce que peut être cette civilisation. Autant la mort de l'univers, on peut la voir venir, autant les défis qui viennent de lois physiques qui nous sont encore inconnues, par définition, c'est plus compliqué.

Pour ton sondage, comment définis-tu l'humanité ? Parce que clairement, il n'y a aucune chance que d'ici un milliard d'années, il reste quoi que ce soit qui ressemble à un humain. Donc est-ce que tu inclues tous les descendants d'humains ? Y compris ceux créés par d'autres méthodes que la reproduction sexuée ? Qu'en est-il des autres formes d'intelligence ? etc. C'est notamment important au vu de là deuxième question : si les actions de l'humanité créent des conditions de vie sur Terre difficiles pour l'espèce, un grand nombre va mourir, et le reste va évoluer. Peut-on dire dans ces conditions que l'humanité a causé sa propre destruction ?

Et évidemment, j'attends un mea culpa de ta part d'ici cent millions d'années si l'humanité ne s'est pas éteinte. De même si tout le monde est mort dans mille ans : tu t'arranges pour t'excuser auprès de l'absence de survivants.

Athreeren
Typhon Baal Hammonbaal_ammon on le 04 septembre 2016 22:09 (UTC)
« De quoi d'autre pourrait s'occuper une civilisation au sommet de l'Échelle de Kardashev ? »

Je pense qu'on en aura une meilleure idée si on parvient à franchir un des degrés de cette échelle.

« Pour ton sondage, comment définis-tu l'humanité ? »

Je pense que ça fait partie de la question.
Si les théories en vogue actuellement sont exactes, les hommes d'eurasie doivent une partie de leur génome à l'homme de Neanderthal, qui survit donc, en un certain sens, jusqu'à aujourd'hui, alors qu'en un autre sens il est éteint depuis belle lurette...

Je pense que ce serait inutilement restrictif de se limiter même à des descendants génétiques, tant on a tendance par ailleurs à être biaisés en faveur de la transmission des idées et de la compétitions des idées par rapport à la transmission des gènes.

Personnellement l'idée d'une descendance mémétique me fascine.

Bien sûr ça veut dire que les réponses agrégées du sondage n'ont peut-être pas de sens puisque tout le monde ne partage pas ces conceptions, mais bref, on ne peut pas tout faire.

Sinon, le reste, on en reparlera d'ici deux-cent, trois-cent mille ans, d'accord ?
Je te rembourse tes tickets pour la fin du monde si elle a pas lieu à la date prévue.

Typhon
(anonyme) on le 05 septembre 2016 09:59 (UTC)
"Je ne sais pas combien d'entre vous sont capables de repérer"
Les deux casseroles, si le ciel est dégagé, ça va. Les autres constellations, J'ai toujours trouvées qu'elles ne ressemblaient à rien.

"on ne sait pas trop si l'univers est fini ou infini"
De ce que J'avais lu, on a une quantité de matière et d'énergie limité, mais un volume disponible infini (et considérant que le mélange matière/énergie s'étend, on a l'explication pour la mort thermique de l'univers).

Le réfrigérateur: alors c'est très simple. On prend un bout de granit que l'on marque de la rune Īsaz. On choppe une monade, ou à défaut un élémentaire de glace. On laisse infuser le cailloux dans l'esprit, on jette l'esprit, on met le caillou dans une boite en fer, on accroche la boite au dos d'une armoire doublement hermétique, on fait passer un serpentin caloporteur par la boite à rune, et voilà!
Pour le fluide caloporteur, on peut mettre à peu près n'importe quoi, dans le mien j'ai de l'ectoplasme, c'est plus facile à récolter que les larmes d'orphelin.
La physique quantique aussi, c'est très simple. Parfois on a un chat sous forme d'onde, parfois sous forme de corpuscule, même si en fait c'est toujours le même. Par contre, si on veut l'observer, il a 83% de chances de dormir.

Le Créateur Fou, mais tout ça, c'est thermodynamique et compagnie!
(anonyme) on le 06 septembre 2016 03:04 (UTC)
Do you know that whenever you make up a statistic you always use 83%?

Ta méthode pour le réfrigérateur ne marche pas : Ta rune de glace sera effectivement très froide, mais sans système de régulation, elle va directement geler tout autour d'elle. Il Te faut une rune de feu aussi, et en ajustant la position du serpentin entre les deux, Tu ajustes la température (et n'oublie pas d'en contrôler la portée ou Tu auras un côté beaucoup plus chaud que l'autre). Et puis, l'ectoplasme a tendance a donner vie aux matières organiques et aux objet à fort potentiel anthropomorphique, donc ce n'est pas idéal à proximité de la nourriture : si Tu en fais des zombis, tu accélères la décomposition des tissus. Donc quel est l'intérêt de mettre le nourriture au frigo dans ces cas là ?

"Any sufficiently advanced magic is indistinguishable from technology."

Athreeren
(anonyme) on le 07 septembre 2016 08:29 (UTC)
83% des statistiques sur Internet sont des estimations au doigt mouillé. Et comme le disait Lincoln, il faut se méfier de tout ce qu'on lit sur Internet.

Le système de régulation, c'est précisément le serpentin au dos du frigo qui apporte le froid de manière intrinsèque à la nature du frigo: on veut qu'il soit assez froid mais pas trop, donc c'est la nature aristotélicienne du frigo d'être assez froid mais pas trop. CQFD.
La suite est triviale, le dos du frigo laissant passer les joules de froid à l'intérieur.
Pour l'ectoplasme, j'aime bien quand la cuisse de poulet gigote un peu sous la dent; et zombie congelé, zombie à l'arrêt.

Le Créateur Fou, Bacon/Lettuce/Terror.